Les parcelles de différents cépages et de maturités décalées sont systématiquement vinifiées séparément car chacune a sa typicité.

Une vinification traditionnelle, en rouge comme en blanc, nous permet d’exprimer toute la typicité de notre terroir.
Pour cela nous utilisons du matériel moderne qui nous aide à mieux respecter le raisin et le vin, avec l’aide des méthodes d’analyses et d’observations les plus avancées pour surveiller au plus près toutes les étapes de la vinification.



* Lors de son entrée au chai, le raisin est trié à la main, éraflé et foulé avant encuvage.
* Pendant la fermentation alcoolique, les remontages, avec ou sans aération, sont biquotidiens. Nous contrôlons alors l’évolution du degré alcoolique et la température.
Nous goûtons toutes les cuves très régulièrement afin de contrôler l’évolution de l’extraction.
* Après la fermentation alcoolique, nous laissons le vin sur le marc pendant deux à trois semaines selon le potentiel de concentration du raisin.
* En fin de cuvaison, chaque cuve est écoulée (égouttée) et le marc est pressé. Le vin de goutte et le vin de presse sont ensuite élevés séparément.


* Le raisin blanc est trié et pressé dès son entrée au chai.
* Le mout est laissé à basse température deux à trois jours pour le débourbage.
* Le jus clair est mis en cuve avec ses lies fines pour la fermentation alcoolique.
* En tout début de fermentation, la moitié est mise en fûts neufs.